Une vie sans fin

Home / Recensions / Une vie sans fin

Une vie sans fin, Frédéric Beigbeder, Paris, Grasset, 2017, 347 p., 22 €.

Le dernier roman de Frédéric Beigbeder (encore un diront certains) est particulièrement intéressant… à condition, bien entendu, de ne pas s’arrêter aux multiples éructations érotiques qui ponctuent ce roman et dont est coutumier l’ancien directeur de la rédaction de Lui. Intéressant de par le sujet bien entendu : la vie sans fin. La « vie éternelle », ni plus ni moins. Une vie éternelle promise par les scientifiques du transhumanisme à l’orée de 2050. Le quinquagénaire, héros du roman, qui n’est autre que l’animateur télé lui-même, se lance dans un road movie passionnant, de Jérusalem aux États-Unis, pour avoir part à ce nouveau « Graal ». Cette quête s’appuie sur de réelles rencontres et sur des procédés scientifiques déjà mis en œuvre. Comme l’indique la quatrième de couverture, « ceci n’est pas un roman de science-fiction ». C’est un roman de « science-réalité » ! Un roman qui, de par ce fait, interroge, surtout en cette période d’États généraux de la bioéthique… Intéressant, ce roman l’est aussi, l’est surtout, par son dialogue incessant avec la foi chrétienne. Les dernières pages sont, sur ce point, remarquables.