Psaumes censurés. Quand la prière a des accents violents

Home / Recensions / Psaumes censurés. Quand la prière a des accents violents

Psaumes censurés. Quand la prière a des accents violents (Lire la Bible 192)
André Wénin
Paris, Cerf, 2017, 198 p., 18 €.

L’auteur est professeur d’Ancien Testament à l’université catholique de Louvain. Ce n’est pas le premier ouvrage qu’il consacre aux Psaumes ou à la thématique de la violence dans la Bible. Mais c’est le premier où l’auteur se penche sur la seule violence dans le livre des Psaumes. Nul doute que ce livre répondra aux questions que se pose de nombreux croyants : pourquoi les psalmistes sont-ils si « revanchards » ? Pourquoi ces imprécations, ces malédictions ? L’auteur aborde 8 psaumes en particulier (tous censurés par l’Église catholique à la suite du Concile Vatican II) mais seulement 3 en détails : le Psaume 58, avec le fameux « casse leurs dents dans leur gueule », le Psaume 83 et le souhait de voir périr les nations et le Psaume 109, avec sa litanie de malheurs. L’ouvrage est passionnant, les analyses lumineuses. Les éclairages fournis donneront peut-être des idées et l’envie aux prédicateurs de consacrer un rendez-vous dominical à un de ces textes.