Savoir et Pouvoir

Home / Événement / Savoir et Pouvoir

Détails de l'événement

  • Date:
  • Catégories:

Intervenants:

Eric Bories: philosophe, professeur en classes préparatoires aux lycées Fermat et Saint Sernin. A fait sa thèse sur la philosophie politique de Hegel.

Catherine Guien : Maire-adjointe déléguée à la culture scientifique durant le mandat de Pierre Cohen à la mairie de Toulouse.

Animatrice : Hélène Breton, ancienne adjointe à la culture au Conseil régional


 

Le savoir : Nous sommes ici dans le champs de la connaissance, des sciences, pas dans celui de l’information, du “savoir faire” ou “savoir être”.

Le pouvoir : il s’agit du pouvoir décisionnel politique, religieux, patriarcal, pas de capacité ou “capabilité”.

 

Quelques pistes de réflexion :

1) La confrontation entre les notions de savoir et de pouvoir fait surgir immédiatement quelques images fortes: Socrate condamné à boire la cigüe, Galilée contraint de renier ses certitudes, les livres brulés, l’histoire réécrite par les régimes totalitaires, les filles interdites d‘école…

Autant de démonstrations d’un pouvoir qui se méfie du savoir. Il se méfie de son contenu qu’il veut contrôler, mais aussi de la démarche de recherche, de débat, de transmission qui paraît menacer l’autorité ou l’affaiblir en encourageant l’interrogation, la critique, l’émancipation.

Et l’autorité peut même alors déguiser cette défense de son privilège en souci de protéger un peuple qu’il ne faut pas perturber,déstabiliser, inquiéter!

2) Mais le chef sait aussi qu’il a besoin du savant et que, quelles que soient les motivations complexes,les formes et les péripéties de l’interaction, c’est la collaboration entre le pouvoir et le savoir qui permet le développement technique, culturel, économique et politique d’une société.

Le despote doit être éclairé et le peuple aussi.

3)Aujourd’hui, le partage du pouvoir et du savoir, le dialogue entre les pouvoirs et les savoirs sont des enjeux essentiels dans la construction de notre société de la connaissance et de l’émancipation démocratique. Ils constituent une responsabilité citoyenne collective dont chacun doit prendre sa part.