Étrangers à nous-mêmes

Home / Événement / Étrangers à nous-mêmes

Détails de l'événement

  • Date:
  • Catégories:

Étrangers à nous-mêmes : histoires d’art et d’âmes

« Je est un autre », disait Rimbaud.  « Je suis l’autre » disait Nerval. « Au dedans de moi, quel plancton »  s’exclamait Henri Michaux. De nombreux poètes ont proposé des formules analogues.  Nous sommes souvent, et peut-être toujours, « étrangers à nous-mêmes », selon le titre d‘un livre de Julia Kristeva. Il faudrait ne pas se laisser enfermer dans une étroite signification du moi. La psychanalyse a joué un grand rôle dans cette découverte, mais les arts, depuis longtemps, nous ont donné occasions pour faire surgir et rencontrer d’étranges étrangers qui nous peuplent et nous constituent. Inversement, le monde contemporain a parfois tendance à transformer notre moi en marchandise, à le réduire, et à contraindre aux exils les multiples hétérogénéités qui nous font vivre.  Ne sommes-nous pas, à nous-mêmes, pour le meilleur et pour le pire, des personnes étrangères à ce que nous appelons et reconnaissons, ordinairement, comme notre personne ? Comment vivre en étant fourmilière ou plancton, si ces images ont quelque sens ? Peut-il y avoir des papiers pour l’autre qui est et n’est pas « moi » ? Questions absurdes ? Peut-être pas. Nous en débattrons au Vieux Temple, mercredi 11 mai, après de brèves introductions proposées par Sabine Rostaing, psychanalyste, et Yves le Pestipon, professeur de littérature.

La soirée, qui s’inscrit dans le cycle « Personnes étrangères » des Mercredis du Vieux Temple,  commencera à 20 heures, et s‘achèvera autour de 22 heures. Entrée libre à toutes nos expériences et interrogations.