Charles Gide. Éthique protestante et solidarité économique

Home / Recensions / Charles Gide. Éthique protestante et solidarité économique

Frédéric Rognon « Charles Gide. Éthique protestante et solidarité économique » (Figures Protestantes), Lyon, Éditions Olivétan, 2016, 166 p., 14 €.

La quatrième de couverture nous met en appétit, suscite notre envie d’en savoir plus en affirmant : « Charles Gide est à l’origine d’un courant que l’on a appelé le solidarisme, plus connu aujourd’hui sous l’appellation « économie sociale et solidaire » ». Après un chapitre consacré à sa naissance, son enfance et ses influences (dont celle de Charles Fourier, « l’utopiste »), l’auteur évoque l’histoire du mouvement coopératiste initié par Charles Gide ; un mouvement par lequel Gide trace une troisième voie, contestant celles ouvertes tant par ceux qui sont en révolte contre le système capitaliste que par ceux qui s’en satisfont : la voie de l’Émancipation (titre du journal qu’il crée en 1896), du changement du système.

La solidarité seule peut l’incarner.C’est pour cela qu’il crée des coopératives un peu partout, milite pour l’instauration d’un minimum d’existence garanti (ancêtre du RMI), plaide pour la reconnaissance d’une « dette sociale » (ancêtre de la Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale) … Pour Gide, le citoyen est un acteur économique et politique.

F. Rognon termine par un chapitre sur l’économie sociale et solidaire. Un livre passionnant.